Actualités

Partager sur :

Anneau gastrique virtuel

25 janvier 2019 Éthique
Vue 133 fois


Anneau gastrique virtuel

Interdiction de mention et pratique du protocole de l’anneau gastrique virtuel

En 2016 le SNH avait mis en garde ses adhérents contre la pratique illégale de l’anneau gastrique en ces termes :
- « Au regard de la presse de ces dernières semaines, et de la réaction des autorités compétentes, « qui dénoncent les hypnothérapeutes « charlatans » qui promettent une perte de poids spectaculaire… au détriment de la santé des clients » ; il est important de parler clairement. De prendre position.

Depuis que le Syndicat National des Hypnothérapeutes est entré au FIFPL début 2015, nous avons refusé d'inclure "le protocole d'anneau gastrique virtuel" dans les thèmes de formation continue pris en charge. Nous positionnant clairement dans une prise en charge globale et individuelle de la personne, la "prescription" systématique d'un protocole nous semble sortir clairement de ce cadre.

Nous avons à l’époque (2016) recommandé à nos adhérents d'enlever toute mention de cette pratique de leur site internet, et de leurs autres supports de communications. Nous renforçons cette demande et en faisons aujourd’hui une interdiction claire et nette s'étendant à toute la profession.
Les délégués du SNH recommandent aussi d'éviter d'aller se former à des pratiques qui vont souvent a contrario de la prise en charge globale de la personne, et ont aussi un parallèle étrange avec un procédé médical.

Les conséquences ne sont pas seulement policières ou juridiques, elles mettent en danger la reconnaissance de notre profession, ainsi que dans certains cas nos clients.

Le Conseil de l’Ordre des Médecins condamne cette pratique à juste titre. Au moment où nous entamons la labellisation des écoles et prochainement des adhérents pour être en conformité avec la demande des pouvoirs public, nous prenons cette position, mais tout adhérent qui ne s’y serait pas conformé, ne pourra prétendre à être adhérent du SNH.

Au moment où nous sommes dans la dernière ligne droite pour la reconnaissance de la profession, nous nous devons d’être irréprochables et de proposer un service rigoureusement cohérent avec la législation, la charte éthique et le code déontologique du SNH.





J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.